iac-tokyo.org
Image default
Le Japon

Le Kabuki, ou l’enchantement du théâtre japonais

Envie de faire l’expérience de l’art traditionnel japonais ? Alors foncez voir un spectacle kabuki. Cette forme de théâtre traditionnel a beau exister depuis près de 400 ans, elle n’en reste pas moins une expérience hautement divertissante, et une belle occasion de découvrir une autre facette de la culture japonaise.

Le kabuki apparaît à peu près à la même période que le théâtre de Shakespeare. Initialement, il est uniquement joué par des femmes, avant de devenir une affaire exclusivement masculine sous l’ère Edo, et ce, jusqu’à nos jours.

De nombreux acteurs, que l’on appelle onnagata, se spécialisent ainsi dans les rôles féminins. Et ne soyez pas surpris d’entendre certains parmi le public crier les noms des acteurs durant la performance : c’est pour les encourager.

Ce qui fait du kabuki une expérience si fascinante est sa mise en scène spectaculaire. Tous les acteurs portent des costumes élaborés et sont maquillés à outrance. Chaque nouveau tableau mis en scène est une explosion de couleurs et rivalise de créativité avec le précédent.

Le style de jeu est délibérément exagéré. Les gestes sont extravagants, et les histoires tournent autour des thèmes de l’amour, de la revanche et du quiproquo. Pour accompagner la performance, des musiciens jouent en bordure de scène.

Le revers de la médaille ? Les textes sont déclamés en ancien japonais, tant et si bien que même les locaux s’y perdent.

Heureusement, si vous allez au célèbre théâtre Kabuki-za, à 30 minutes à pied de HOSHINOYA Tokyo, vous pourrez louer un appareil de sous-titrage en anglais qui traduit le texte en temps réel.

Achetez au guichet un ticket pour assister à un acte. Ou si vous êtes un passionné de théâtre, optez pour l’intégrale en quatre heures et demie !

Autres articles à lire

Beauté des cerisiers et haute gastronomie à HOSHINOYA Kyoto

Irene

Okinawa : bateaux-dragons et autres joyeuses festivités

Irene

Livres imagiers & paysages enchanteurs à Karuizawa

Irene

Wagasa, l’ombrelle japonaise poétique et pratique

Irene

Se régénérer à Ito : séjour dans un ryokan au nouveau look

Irene

Randonnée à raquettes au Mont Asahidake

Irene