iac-tokyo.org
Image default
Le Japon Non classé

Geta Tap dance : un spectacle vivant, valorisant l’artisanat japonais via la danse

Malgré une existence de 400 ans, seulement 9% des habitants de la préfecture de Tochigi, à 100 km au nord de Tokyo, connaissent les Nikko Geta. Et pourtant c’est dans cette région que sont nées ces chaussures imaginées pour répondre aux besoins des habitants de cette zone montagneuse. En effet si les zori – des sandales conçues en paille de riz, ou en fibre d’autres plantes – sont traditionnellement portées pour la visite des temples shintoïste ou bouddhistes, elles ne correspondaient pas vraiment à la région dont les chemins sont escarpés et rocailleux et de surcroît souvent enneigés durant l’hiver.

L’histoire raconte que les Nikko Geta serait né de l’idée du général Tokugawa qui aurait suggéré de porter des zori sur les Geta. Les Nikko Geta sont donc une superposition de « zori » sur des « geta ». Mais ce n’est pas tout. Pour en améliorer la stabilité, la semelle a été taillé sur l’arrière, permettant ainsi aux habitants de se promener en ville même lorsque les rues sont enneigés sans que la neige n’adhère à la semelle. Et mieux encore, par leur conception, les Nikko Geta apportent chaleur durant l’hiver, et permettent aux pieds de respirer durant l’été. Elles peuvent ainsi se porter toute l’année, traditionnellement avec un kimono mais aussi avec une tenue “occidentale”.

Hoshino Resorts KAI Nikko, situé face au lac Chuzenji, fière de valoriser le patrimoine et l’artisanat local, propose chaque soir à l’heure du dîner un spectacle intitulé « Geta Tap Dance ». Une danse mettant à l’honneur ces sandales régionales. Une danse joyeuse et animée qui invite le spectateur à taper dans les mains pour marquer le rythme, mais pas seulement.

Le public présent, chaussé de Nikko Geta, doit aussi taper des pieds pour faire écho au show. Ensuite, à l’issue de la première danse, les artistes expliquent le procédé de fabrication et l’histoire de cet objet unique. Un moment fun et convivial autour de l’artisanat local, dont les couleurs sont ici portées bien haut.

Autres articles à lire

« TOTO Washlets » : Les toilettes japonais dont tout le monde parle !

Irene

Détendez-vous, autour d’un verre, à la “plage dans le ciel”

Irene

Retour aux sources à Kyoto

Irene

Se régénérer à Ito : séjour dans un ryokan au nouveau look

Irene

Rencontre avec l’une des mémoires vivantes d’Okinawa

Irene

Les propriétés magiques du camélia japonais

Irene