iac-tokyo.org
Image default
Le Japon

Gion Matsuri, ou Kyoto en fête

Le festival de Gion Matsuri, vieux de plus de 1 100 ans, est l’un des plus connus et populaires du Japon, et à juste titre. Tout au long du mois de juillet, le quartier de Gion dans la ville de Kyoto se transforme en un lieu de célébrations en tous genres, des plus impressionnantes au plus exaltantes.

Le point d’orgue du festival est la grande procession de Yamaboko Junko. Ce défilé de chars ornés de décorations somptueuses visait initialement à apaiser les dieux et à éviter les épidémies.

On distingue deux types de chars : les yama, plus petits et nombreux, et les gigantesques hoko, qui peuvent s’élever jusqu’à 25 mètres de haut, peser jusqu’à 12 tonnes et dont les roues sont aussi grandes qu’une personne !

Ces chars n’étant pas motorisés, vous imaginerez aisément les efforts physiques qu’il faut déployer pour faire avancer ces hoko le long du parcours de plus de 3 kilomètres.

Pendant plusieurs soirées avant la parade, les rues de Kyoto sont fermées à la circulation et font ainsi place à une géante fête de rue. Selon les dates, on parlera de yoiyama, yoiyoiyama ou yoiyoiyoiyama.

Mais peu importe le nom qu’on leur attribue, ces soirées se caractérisent toutes par leur atmosphère festive, un nombre impressionnant de personnes en yukata, des étals proposant spécialités culinaires et boissons, et de la très bonne musique.

C’est également l’occasion de visiter des résidences privées, de nombreux propriétaires ouvrant leurs portes au public dans le cadre du Byobu Matsuri ou festival des paravents pliants. Un belle chance de découvrir ces maisons traditionnelles de Gion et d’admirer les trésors familiaux.

Où se loger durant le festival ? À HOSHINOYA Kyoto, vous pourrez vous relaxer en profitant de la vue sur la rivière et les forêts, contraste parfait après l’agitation de Gion Matsuri !

Autres articles à lire

Les lanternes : ancêtres japonaises des lampes électriques

Irene

4 choses que les japonais font mieux

Irene

3 choses à savoir sur les Shōji, ces célèbres cloisons japonaises en papier

Irene

« TOTO Washlets » : Les toilettes japonais dont tout le monde parle !

Irene

Seijin No Hi, ou le jour de la majorité au Japon

Irene

Le Kabuki, ou l’enchantement du théâtre japonais

Irene