iac-tokyo.org
Image default
Le Japon

Yabusame : l’art du tir à l’arc, à cheval

Né au XIIème siècle, le Yabusame était alors une forme d’entraînement au tir à l’arc pour les samouraïs, ainsi qu’une célébration des kami, dieux de la religion shintô.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart de ces représentations se tiennent habituellement dans des sanctuaires shintô. Si vous êtes à Kyoto le 3 mai prochain, rendez-vous au sanctuaire de Shimogamo pour ne pas en rater une seconde !

Mais au juste, qu’est-ce que le Yabusame ?

Des archers, doués d’une dextérité exceptionnelle, s’élancent cheval sur une piste de 255 mètres de long et tirent des flèches en visant trois cibles espacées à intervalles réguliers. Le tout en environ 20 secondes, toucher une seule cible relève donc déjà de l’exploit ! Et si ce sont les trois, autant parler d’un coup de maître !

Les flèches sont montées d’une boule qui, au contact de la cible, émet un bruit, signe pour les spectateurs qu’il faut acclamer l’exploit comme il se doit ! Les archers revêtent un uniforme traditionnel de chasse, portent l’épée du samouraï, et gardent leurs flèches dans un carquois dans le dos.

Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour proposer un spectacle des plus réjouissants.

La tradition veut que le nombre de cibles atteintes laisse présager d’une météo clémente ou d’une récolte abondante. À Kyoto, on dit que cet événement garantit la réussite d’Aoi Matsuri, le grand festival de la ville organisé le 15 mai.

À la recherche d’un hébergement à l’occasion de cet évènement ?

Le cadre tranquille de HOSHINOYA Kyoto sera l’antidote parfait à l’excitation et à l’effervescence de Yabusame !

Autres articles à lire

De l’art de s’asseoir au Japon

Irene

Poissons rouges en folie à Aomori

Irene

Les baguettes japonaises sous toutes leurs formes

Irene

La renaissance des galettes de riz japonaises

Irene

Baguettes : mode d’emploi

Irene

Hakuba : ski et snowboard comme aux J.O.

Irene