iac-tokyo.org
Image default
Le Japon

L’Amezaiku, art millénaire de la confiserie

Les amezaiku sont des sculptures confectionnées à partir de sucre fondu. Rien à voir donc avec les bonbons ou chocolats industriels. Les amezaiku japonais sont des œuvres d’art délicatement élaborées, d’autant plus impressionnantes qu’elles doivent être réalisées en tout juste quelques minutes !

Pour sculpter l’amezaiku, l’artiste commence par chauffer à environ 90 degrés une pâte à base de sucre pour la ramollir et faciliter sa manipulation. Et ensuite, top chrono : ces sortes de bonbons au caramel durcissent en à peu près 5 minutes.

À mains nues, l’artiste façonne le bonbon et à l’aide de ciseaux spéciaux, il étire, plie et coupe la matière pour en faire une sculpture parfaite. Les figurines les plus élaborées sont ensuite peintes à l’aide de colorants alimentaires pour apporter des détails supplémentaires.

Les clients peuvent habituellement demander la forme qu’ils souhaitent. Les amezaiku étant traditionnellement destinés aux enfants, les animaux sont le choix de prédilection. De nombreux artistes étudient d’ailleurs le mouvement d’animaux réels afin de donner encore plus de vie à leurs petites figurines.

On estime que l’art de l’amezaiku remonte au VIIIème siècle. Ces sculptures faites de sucre étaient alors présentées en offrandes dans les temples de Kyoto. Au XVIIIème siècle, l’amezaiku devient un art populaire chez les artistes nomades qui montent des échoppes de rue. Aujourd’hui, les réglementations d’hygiène rendent cette pratique impossible, mais une poignée d’artisans spécialistes de l’amezaiku continue de maintenir en vie cet art.

Si vous séjournez à HOSHINOYA Tokyo, différentes options s’offrent à vous si vous souhaitez voir ces artisans réaliser des amezaiku, et trouver un cadeau original. À 20 minutes en train ou en taxi se trouve la boutique d’un jeune artiste, Shinri Tezuka (Tokyo Skytree Town, Sumida), à la même distance que la boutique Amezaiku Yoshihara (Bâtiment Tomoe, Bunkyou).

Ne l’oubliez pas : ces œuvres d’art sont faites pour être dégustées. Donc, une fois que vous aurez satisfait au plaisir des yeux en admirant le remarquable travail de précision de votre amezaiku, place à la dégustation !

Autres articles à lire

Le Japon : un producteur de légumes exceptionnels

Irene

Randonnée à raquettes au Mont Asahidake

Irene

Découvrez 3 plages paradisiaques au Japon !

Irene

« TOTO Washlets » : Les toilettes japonais dont tout le monde parle !

Irene

Retour aux sources à Kyoto

Irene

Les lanternes : ancêtres japonaises des lampes électriques

Irene