iac-tokyo.org
Image default
Le Japon

Toshogu : le temple monumental de Nikkō

Le temps où le sanctuaire de Toshogu dans la préfecture de Tochigi n’était qu’un modeste lieu de recueillement semble bien révolu. Aujourd’hui, c’est l’un des temples les plus impressionnants et rutilants du Japon.

Avec ses bâtisses aux couleurs vives, ses moulures en bois sculptées et ses finitions sophistiquées à la feuille d’or, ce temple est un incontournable !

En 1617, un simple mausolée est érigé à la mémoire de Tokugawa Ieyasu, premier shogun de l’ère Edo.

Quelques 20 ans plus tard, son petit-fils décide d’agrandir les lieux en des proportions monumentales. Ainsi, fut construit le complexe aux 55 bâtiments que l’on connaît aujourd’hui, architecture ostentatoire y compris, une grande première pour un temple japonais.

Toshogu a depuis été inscrit sur la liste du Patrimoine immatériel de l’UNESCO, et grâce à un long programme de rénovation, il a désormais retrouvé sa gloire passée.

Donc, si vous êtes dans les parages, n’hésitez pas. Et si vous envisagez de visiter Nikkō, peut-être vous laisserez-vous tenter par le splendide cadre offert par Hoshino Resorts KAI Nikkō, entre lac et montagnes ?

À voir, et à faire :

La porte Yomeimon, rénovée en 2017, est également appelée la « Porte du soleil couchant » tant on pourrait l’admirer toute une journée sans se lasser ! Ses plus de 500 sculptures aux peintures chatoyantes représentent des dragons qui ondulent, des enfants qui jouent, et des hommes sages occupés à faire de grands discours.

Shinkyusha (l’Écurie sacrée) est connue pour sa frise sur huit panneaux qui illustre la vie d’un singe. Le 2ème panneau est probablement la plus célèbre représentation de la fameuse maxime « Ne pas voir le mal, ne pas entendre le mal, ne pas dire le mal ».

L’impressionnante porte Sakashita, qui marque l’entrée au mausolée d’Ieyasu, est ornée d’un bas-relief représentant un chat endormi entouré de moineaux, véritable appel à une vie en harmonie entre prédateur et proie.

Autres articles à lire

Saké innovant pour brasserie séculaire

Irene

Quand pêche à la mouche rime avec raffinement

Irene

Okinawa : bateaux-dragons et autres joyeuses festivités

Irene

Fêter Noël & le Nouvel An au Japon

Irene

La renaissance des galettes de riz japonaises

Irene

Kodomo no Hi : la fête japonaise qui met les enfants à l’honneur

Irene