iac-tokyo.org
Image default
Le Japon

Bien au chaud grâce au kotatsu

Dans de nombreuses régions au Japon, l’hiver est synonyme d’importantes chutes de neige et de températures qui descendent bien en dessous de zéro. Pourtant, la plupart des maisons japonaises ne disposent pas de chauffage central.

Comment donc rester bien au chaud ?

En se rassemblant autour du kotatsu, cette table chauffante qui devient l’épicentre de la vie domestique pendant l’hiver.

Le kotatsu, en général, c’est une table basse équipée d’un radiateur électrique fixé en dessous de la table, et d’un futon attachée à ses extrémités.

Il est habituellement placé sur un tapis posé sur des tatamis, ce qui signifie que l’on peut s’asseoir par terre, mettre ses pieds sous la table, se couvrir jusqu’à la taille avec la couette, et sentir la température monter !

Certains kotatsu, connus sous le nom de hori-gotatsu, disposent d’un espace libre en dessous de la table.

L’avantage de ce système est qu’il permet de balancer ses pieds librement en dessous du sol. Voilà un argument qui saura séduire tous ceux qui éprouvent des difficultés à rester assis dans la position seiza de façon prolongée.

Les origines du kotatsu remontent au XIVème siècle, lorsqu’une assise était ajoutée aux foyers à charbon utilisés pour la cuisine. Aujourd’hui encore, on peut trouver des kotatsu au charbon.

Envie de tester le kotatsu ?

À Hoshino Resorts KAI Kawaji, de nombreuses chambres sont équipées d’un kotatsu privatif, idéal pour se détendre après une journée à la neige !

Où pourquoi ne pas admirer le coucher du soleil avec une vue panoramique sur l’océan depuis la terrasse de Hoshino Resorts KAI Atami, les jambes bien au chaud sous une épaisse couverture et une table chauffée ?

Le kotatsu est véritablement l’un des grands plaisirs d’un voyage au Japon en hiver !

Autres articles à lire

Quand gastronomie rime avec pêche au cormoran

Irene

5 expériences en plein air à Okunikko

Irene

Fondue japonaise : le plat d’hiver par excellence

Irene

Savoureux crabe des neiges

Irene

Cultivez votre beauté intérieure à Kyoto

Irene

Kagura : quand Dieux et serpents à huit têtes mènent la danse

Irene