iac-tokyo.org
Image default
Le Japon

Le bento, l’art de vivre du voyageur japonais

Connaissez-vous la vraie origine du mot “Bento”, cette fameuse boite à déjeuner japonaise ?

Bento, ou plus exactement eki-bento qui signifie « la boîte repas de la gare ». L’Ekiben – la contraction communément utilisée aujourd’hui – fait partie intégrante de l’art de vivre japonais. Vous le comprendrez dès votre arrivée au Japon en découvrant ses kiosques installés dans toutes les gares devant lesquelles les japonais se massent à l’heure du déjeuner pour emporter avec eux l’objet de leur repas.

Le premier ekiben serait né en 1885 dans la gare d’Utsunomiya à Tochigi – station où vous descendrez pour séjourner par exemple dans les Hoshino Resorts KAI Kinugawa ou KAI Nikko ou KAI Kawaji – au moment de la création des chemins de fer japonais entre Ueno et Utsunomiya.
La compagnie ferroviaire a demandé à l’époque à une auberge de la région de réaliser de quoi sustenter les passagers effectuant le voyage. Voilà comment est né le premier bento qui se composait à l’origine d’onigiri, soit des boulettes de riz.

L’Ekiben, dont il existe aujourd’hui plus de 2000 variétés, est toujours le reflet de la saison mais aussi celui de la gastronomie locale. Chaque boîte repas étant conçue à partir des produits régionaux où elle est réalisée. Se nourrir d’un ekiben est plus qu’une agréable façon d’agrémenter son voyage, c’est aussi le moyen de découvrir les différentes cultures gastronomiques des régions que vous visitez.

Et si les contenus varient, les bentos aussi. Des plus classiques rectangulaires, vous pourrez trouvez des ekibens de forme hexagonale comme celle d’Aomori, dont les 14 compartiments renferment chacun une saveur différentes de la région. Tōge no Kamaneshi, vendu en gare de Yokokawa à Gunma est quant à lui en céramique (ainsi ils peut être réutilisable) et rempli de 11 ingrédients. Le Bento Joshu D-51 est lui inspiré de la locomotive éponyme, rare mais toujours en service, qui dessert la gare de Takasaki au nord ouest de Tokyo.

Alors, prêt à voyager comme le font les japonais ?

Autres articles à lire

Cultivez votre beauté intérieure à Kyoto

Irene

Toshogu : le temple monumental de Nikkō

Irene

Détendez-vous, autour d’un verre, à la “plage dans le ciel”

Irene

La cérémonie de l’encens, un moment hors du temps

Irene

Tosenkyo : tous à vos éventails

Irene

Otaue Matsuri : le festival de plantation du riz

Irene